Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses sont à 76% favorables au plafonnement des salaires des dirigeants, selon un sondage Demoscope réalisé à la demande du cabinet de conseils HKP et publié mardi. Une majorité estime qu'il est du devoir de l'Etat de fixer une limite aux rémunérations des dirigeants.

Le sondage réalisé en juillet sur un échantillon représentatif de mille personnes dans toute la Suisse montre que la question des salaires des dirigeants préoccupe 55% de l'opinion (contre 53% l'an dernier). Le paiement de bonus exagérés est clairement considéré comme une déviance du système économique (à 71%), et non pas comme des cas ponctuels.

Selon le sondage, la population est largement favorable aux salaires liés aux résultats: 72% des personnes interrogées sont pour un lien entre la rémunération et la performance. Les entreprises offrant des salaires liés aux résultats sont jugées plus attrayantes par 55% des sondés, bien que les avis soient partagés sur l'objectivité de l'évaluation par l'employeur.

Plafond d'un million de francs

Le taux de personnes favorables à un plafonnement des salaires des dirigeants est passé de 72% à 76% en un an. Pour 61% des personnes interrogées, l'Etat devrait fixer des limites (58% il y a un an).

Le niveau du plafonnement n'est pas clair dans les esprits. Toutefois, 26% des sondés en faveur d'une telle mesure estiment que la limite supérieure de salaire doit se situer à un million de francs ou en dessous.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS