Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La production locale de nourriture sera à l'honneur pour la Semaine du goût du 17 au 27 septembre. Le public aura l'occasion d'aller à la rencontre de maraîchers de la région, d'épiceries de quartiers ainsi que de projets d'agriculture urbains.

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf ouvrira officiellement la semaine le mercredi 16 septembre lors d'un gala au Bellevue Palace à Berne. Ce sera l'occasion de donner un coup de projecteur sur les vins et la gastronomie des Grisons.

C'est la première année que ce canton de Suisse orientale ainsi que celui de Zurich se joignent à la Semaine du goût. "A eux deux cela représente 250 événements supplémentaires, s'est réjoui mardi par téléphone le directeur de l'événement Josef Zisyadis. Notre fête devient toujours plus nationale."

Autre élément inédit pour l'édition 2015: un sommelier et non un chef étoilé en est le parrain. Il s'agit cette année du Tessinois Paolo Basso, sacré meilleur sommelier du monde en 2013. "Cela coïncide aussi avec la première volée de brevetés fédéraux de sommellerie", précise Josef Zisyadis.

Le choix d'un parrain tessinois n'est pas un hasard. Locarno joue aussi le rôle de Ville suisse du goût 2015. "Nous avons souhaité mettre le Tessin en avant, puisque ce canton se trouve sur la route de l'expo universelle de Milan", ajoute le directeur. Des événements ont lieu depuis le mois d'avril dans la ville des bords du Lac Majeur.

Jeunes visés

En quinze éditions, les fondamentaux de la Semaine du goût n'ont pas changé. Il s'agit de remettre la nourriture au centre de la vie quotidienne, en se concentrant particulièrement sur les jeunes générations. "Nous voulons transmettre les valeurs du goût dès le plus jeune âge", dit Josef Zisyadis.

Quelque 40% des événements ont lieu dans les écoles. Des classes sont invitées chez des cuisiniers ou participent à des cours de goût. Certains réfectoires en profitent pour mettre l'accent sur les produits locaux. Le label Fourchette verte Vaud organise par exemple une semaine thématique sur les céréales et les légumineuses.

Les 16-25 ans ne sont pas en reste puisqu'ils ont à nouveau l'occasion d'aller déguster un repas gastronomique pour 60 francs dans une des bonnes tables romandes. Le canton de Genève s'est joint cette année à l'opération. Au total, 4000 bons-repas sont disponibles dans 46 établissements collaborant avec 46 vignerons.

La fête de clôture de la manifestation se déroulera à Locarno le 27 septembre. Le nom de la Ville du goût 2016 sera dévoilé à cette occasion.

ATS