Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la première fois depuis plusieurs années, la consommation de poissons en Suisse a reculé en 2017 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La consommation de poissons a diminué en Suisse, contrairement à la tendance à long terme. En 2017, chaque habitant en a mangé 8,6 kg, soit 3,4% de moins que l'année précédente. Des prix plus élevés expliquent la baisse de la demande.

Pour l'ensemble des poissons, les prix ont augmenté de 1,4%. Cela s'est en revanche répercuté positivement sur le chiffre d'affaires, peut-on lire dans le Bulletin du marché publié vendredi par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Dans le commerce de détail, il a augmenté de 0,7% par rapport à 2016 pour s'établir à 539,5 millions de francs.

Au niveau de la consommation, les deux produits les plus vendus, le saumon et les bâtonnets de poisson, accusent une baisse de respectivement 3,2% et 2,1%. Ce sont toutefois les truites qui enregistrent le plus fort recul (11,4%).

Le rapport souligne que la baisse des bâtonnets de poisson est due à la tendance des consommateurs à acheter plus de poissons surgelés cuisinés. Ce segment enregistre d'ailleurs une hausse des ventes de 14,5%.

Poissons étrangers

La majorité des produits à base de poisson vendus dans le commerce de détail provient de l'étranger. Seules 3,4% des ventes sont liées à des produits suisses, une part qui a diminué de 0,2 point de pourcentage par rapport à 2016.

Les commerçants de détails se montrent cependant positifs pour l'avenir. Ils estiment que lorsque les prix seront stabilisés, les ventes devraient repartir à la hausse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS