Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses ont consommé 9,3 kilos de pâtes par habitant en 2011, soit le plus bas volume depuis 1990. L'an passé a été difficile pour l'industrie, même si en dépit du franc fort, les exportations de produits indigènes ont repris des couleurs.

Les sept producteurs suisses de pâtes alimentaires se trouvent de plus en plus confrontés à une dure concurrence des prix, selon l'association sectorielle Swisspasta. Avec 46'470 tonnes produites l'an dernier, soit une baisse de 0,4% par rapport à 2010, le déclin se poursuit.

Exportations en hausse

En revanche, quelque 5420 tonnes de pâtes helvétiques ont été écoulées hors de nos frontières. Au regard du creux historique de l'année précédente, cela signifie une progression de 31%.

Les importations de pâtes, qui ne cessaient d'augmenter, ont de leur côté reculé l'an dernier de 2,8% à 32'540 tonnes. Leur part du marché intérieur atteint 44,2%. Swisspasta se félicite en particulier de la baisse des importations italiennes.

Blé et oeufs plus chers

Côté matières premières, la situation s'avère précaire pour le blé dur. Suite à la sécheresse d'hiver dans le grenier nord-américain, mais aussi en France et en Espagne, les récoltes devraient diminuer de 2 à 3% en 2012.

Le prix d'achat des oeufs a pour sa part grimpé de 50% en l'espace d'une année, signale l'organisation. C'est la conséquence de l'interdiction de l'élevage en cages depuis le 1er janvier par l'Union européenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS