Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Helvètes sont toujours les plus riches en termes de fortune par habitant. Paradoxalement, les ménages suisses présentent toujours la dette la plus élevée du monde avec une moyenne de 80'000 euros par personne (87'343 francs).

Les actifs financiers nets par habitant ont atteint 157'450 euros (environ 171'600 francs) en Suisse l'an dernier, contre 146'540 euros en 2013, selon le Global Wealth Report de l'assureur Allianz publié mardi. Dame Helvétie occupe la tête du classement depuis 2000.

La Suisse occupe également la première marche du podium en termes de dette même si cette dernière n'a que peu augmenté ces dernières années. Le taux d'endettement en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) est, cependant, resté élevé, en 2014, à 122%. A titre de comparaison, le niveau de dettes est de 55% en Allemagne et de 51% en Autriche.

Niveau record

Sur le plan mondial, les actifs financiers nets ont progressé de 8,1% en 2014. Ils se sont élevés à un niveau record de 100'600 milliards d'euros, selon le classement qui analyse le patrimoine et l'endettement des ménages dans plus de 50 pays.

L'Asie (hors Japon) a tiré ce chiffre vers le haut. Ses actifs financiers nets ont augmenté de 18,2%, l'année passée. Et, depuis l'an 2000, la part de cette région dans le patrimoine mondial a plus que triplé.

Quant à la situation actuelle, pour Michael Heise, chef économiste d'Allianz, le ralentissement chinois n'est pas inquiétant."Le pays est, aujourd'hui, bien plus prospère qu'il y a encore cinq ou dix ans. Il envoie donc toujours des impulsions de croissance vigoureuses vers nos économies et nos marchés financiers", souligne-t-il.

Les autres régions émergentes, l'Amérique latine et l'Europe de l'Est, ont affiché une hausse beaucoup plus modérée de leurs actifs financiers nets. Ces dernières se sont chiffrées à respectivement 4,2% et 8,6%.

En zone euro, la situation s'avère réjouissante. Pour la première fois, avec 6,2%, cette région du monde a enregistré une croissance supérieure à celle de l'Amérique du Nord (5,3%). Ce bon résultat est à mettre sur le compte de nombreux pays européens qui ont poursuivi leur processus de désendettement.

Croissance des inégalités

Au sein des pays, les patrimoines sont très inégalement répartis. C'est aux Etats-Unis que les inégalités sont les plus criantes.

Avec une valeur de 61,2 points, la Suisse se situe à un niveau inférieur à la moyenne des pays développés (64,6 points). A titre de comparaison, l'Allemagne et l'Autriche plafonnent à 73,3 points et 73,6 points.

Sur sol helvétique, les inégalités ont progressé au cours de la dernière décennie. Le coefficient de Gini, l'indice utilisé pour mesurer ce phénomène, a gagné trois points en dix ans.

ATS