Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses ne se montrent pas trop inquiets de l'abolition du taux plancher de l'euro. Près de la moitié d'entre eux (44%) considèrent que la mesure n'aura pas de conséquences sur leur vie quotidienne.

Ils sont 27% à prévoir un impact positif sur leur vie, contre 22% à attendre des conséquences négatives, selon un sondage publié jeudi par l'institut DemoScope. Les jeunes sont sensiblement plus nombreux à tabler sur un effet positif.

Plus des trois quarts des personnes interrogées (81%) ne prévoient pas de changer leur comportement d'achat suite à l'appréciation du franc. Plus de la moitié des sondés (60%) anticipent toutefois un impact négatif de la décision de la Banque nationale suisse (BNS) sur l'économie helvétique.

L'industrie d'exportation et le tourisme devraient être les secteurs les plus touchés. Le sondage a été réalisé entre le 25 et le 29 janvier auprès de 1000 personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS