Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La fonction publique, l'asile et, dans une moindre mesure, l'armée sont les secteurs où une majorité de Suisses veulent économiser, selon un sondage commandé par economiesuisse. A l'inverse, ils ne veulent pas toucher à la recherche, à la formation et à l'AVS.
Une forte minorité (31%, 40% et 31%) est même prête à dépenser davantage dans ces trois domaines, selon le sondage réalisé auprès de 1006 citoyens et publié dimanche dans la "SonntagsZeitung". A noter que les dépenses en faveur de l'AVS ne dépendent que faiblement de l'Etat mais sont couvertes par les partenaires sociaux.
L'Etat intervient également très peu dans le financement de la formation. Excepté pour les hautes écoles, c'est avant tout du ressort des communes et des cantons. Dans ces trois domaines (recherche, formation et l'AVS), la majorité des personnes interrogées se déclarent en faveur du statu quo.
Au chapitre des économies, 60% veulent réduire les dépenses pour les salaires dans l'administration. Il n'est pas non plus précisé s'ils veulent réduire les salaires ou la masse salariale. Ils sont 59% à vouloir économiser dans l'asile et 54% dans l'armée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS