Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président de l'USS et conseiller aux Etats (PS/SG) Paul Rechsteiner sillonne les routes pour les diverses manifestations du 1er Mai (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Par le slogan "Tous ensemble pour une AVS forte!", les syndicats ont décidé de placer la Fête du travail sous le signe de l'AVS. Mais la lutte va bien au-delà de la prévoyance vieillesse, affirme l'Union syndicale suisse (USS).

Il s'agit de "gripper le moteur du démontage social et d'huiler celui de la justice", écrit l'USS sur son site Internet.

A une époque où les patrons utilisent le franc fort comme prétexte pour supprimer à tour de bras des emplois, où le fossé entre riches et pauvres se creuse toujours plus, où les patrons et les partis bourgeois veulent constamment réduire les prestations de l'AVS, il s'agit de s'unir et de se battre pour la dignité, la justice sociale, les emplois et de bonnes conditions de travail, poursuit le texte.

Une soixantaine de manifestations autour du 1er Mai sont organisées dans vingt cantons, d'après une liste de l'USS. Cortèges, randonnées, tables rondes, exposés, slams ou concerts marquent la Fête du travail en Suisse ce dimanche.

Alain Berset à Aarau

Les deux conseillers fédéraux de gauche sont sur le pont. Le ministre de la santé Alain Berset tient un discours à Aarau. Sa collègue au sein du collège Simonetta Sommaruga visite l'hôpital cantonal de Winterthour (ZH).

En Suisse romande, il est prévu que le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard prenne la parole lors d'un rassemblement à Moutier (BE). La ville de Sion a, elle, droit au discours de la conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD), au côté du conseiller national Mathias Reynard (PS/VS).

Quant au président de l'USS et conseiller aux Etats (PS/SG) Paul Rechsteiner, il sillonne les routes. Lors d'arrêts à Thoune (BE), en passant par Zofingue (AG) et Zoug, il vient animer les festivités et prendre la parole.

Le président du Parti socialiste Christian Levrat n'est en revanche pas de la partie cette année: il se trouve à l'étranger pour des raisons professionnelles.

ATS