Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Onze personnes ont trouvé la mort jeudi soir lorsqu'un avion de transport militaire américain C-130 s'est écrasé sur l'aéroport de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, selon l'armée américaine. Les talibans ont revendiqué la responsabilité du crash sur Twitter.

Les talibans ont affirmé avoir abattu l'appareil. Les combattants sont présents dans la région mais s'attribuent régulièrement sans preuve la paternité de crashs aériens en Afghanistan. "Nos moudjahidine ont abattu un quadrimoteur américain à Jalalabad", a déclaré sur Twitter le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid. Le porte-parole a avancé pour sa part un bilan d'au moins 15 morts.

Une revendication contredite par le commandant Tony Wickman de la mission de l'Otan qui a fait part de son "très haut degré de certitude qu'une attaque de l'ennemi n'a pas contribué au crash". Un communiqué du 455e corps expéditionnaire stationné sur la base aérienne de Bagram affirme qu'il s'agit d'un "accident" sans fournir de détails sur les circonstances.

Pas de tirs ennemis

Selon les premiers éléments, aucun tir ennemi n'a été enregistré, a assuré de son côté un porte-parole du Pentagone. Il a ajouté qu'une enquête était en cours pour déterminer les causes de l'accident.

Le crash s'est produit aux alentours de minuit, heure locale (21h30 en Suisse). "L'équipage et les passagers sont morts", a indiqué le colonel de l'armée de terre américaine Brian Tribus. Il a précisé que le crash avait tué six soldats américains et de cinq sous-traitants civils.

L'aéroport de Jalalabad héberge une base militaire majeure et a été la cible d'attaques à plusieurs reprises. Les victimes participaient à la mission de l'Otan baptisée "Soutien résolu". Celle-ci est destinée à conseiller et former les forces afghanes seules en première ligne face à l'insurrection talibane depuis la fin de la mission de combat de l'Otan en décembre 2014.

Le C-130 est un avion de transport militaire à tout faire et doté de multiples versions, capable de décoller et d'atterrir sur des pistes courtes ou sommairement aménagées. Il est équipé de quatre moteurs à hélice.

Calme de retour à Kunduz

Ce crash est survenu alors que les forces afghanes ont repris jeudi une partie de la ville stratégique de Kunduz (nord) des mains des talibans, qui l'avaient investie en quelques heures lundi.

Face à la débâcle des troupes afghanes, des soldats allemands, américains et britanniques des forces spéciales ont été envoyés à Kunduz, et des soldats américains, visés par les talibans "ont riposté" à des tirs de talibans jeudi, selon l'Otan qui n'a pas fourni de bilan de la fusillade. L'armée américaine a également procédé à plusieurs frappes aériennes contre les talibans.

De nombreux habitants avaient indiqué à l'AFP jeudi que l'armée avait repris plusieurs quartiers centraux, mais que les combats se poursuivaient. Les talibans bataillaient âprement pour conserver leur ascendant dans certains quartiers.

Mais vendredi le calme semblait revenu. "Il n'y a personne dans les rues, les magasins sont fermés, il n'y a pas de combat entre les talibans et les troupes afghanes", a raconté un habitant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS