Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les températures glaciales ont provoqué maintes perturbations du trafic lundi en Suisse, tant sur le réseau CFF qu'à Genève notamment. Sur le Léman, la CGN va restreindre son service mardi en raison du vent. L'approvisionnement électrique en Suisse n'est pas menacé.

Sur le réseau ferré, il a fallu employer les grands moyens pour dégeler les aiguillages. Le recours aux chalumeaux a surtout été nécessaire dans la région de Genève, ont indiqué les CFF.

Sur le réseau régional zurichois, des trains ont été bloqués. Certains convois ayant passé le week-end au dépôt ont été dégelés lundi matin, notamment afin de permettre l'ouverture des portes. Résultat: les trains circulant sur le réseau, encore plus bondés que d'habitude, n'ont pas toujours pu accueillir tous les pendulaires.

Nombreux retards

Malgré les désagréments causés aux voyageurs, le froid n'a pas provoqué de grosses perturbations, ont assuré les CFF. Les retards ont atteint au maximum 25 minutes et la situation est redevenue normale à partir de 10h00.

A Genève, outre les problèmes sur le réseau ferroviaire, la rupture d'une conduite d'eau en ville a fortement perturbé le trafic routier près du Jardin anglais. Le quai du Général-Guisan devrait rester fermé à la circulation jusqu'à mercredi au moins.

Bise tempétueuse

Sur le lac Léman, la bise, qui atteindra mardi un niveau tempétueux, va perturber le trafic de la Compagnie générale de navigation (CGN). Seule la ligne Evian-Lausanne fonctionnera. Elle sera renforcée pour accueillir les passagers supplémentaires.

Le mercure est à nouveau descendu très bas dans la nuit de dimanche à lundi. Le record de froid pour l'hiver a même été mesuré en Engadine, à Samedan, où les thermomètres ont plongé à -35,1 degrés Celsius, selon les différents services météorologiques.

Malgré ce grand froid et contrairement à certains pays voisins, la Suisse ne risque pas de pannes de courant majeures dans l'immédiat. Tant les responsables de Swissgrid, l'exploitant du réseau, que ceux de l'Office fédéral de l'énergie ont assuré qu'il n'y a pas de raison de s'inquiéter.

ATS