Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ouragan Gita a déjà provoqué d'importantes inondations sur l'île malaisienne de Bornéo et dans les Samoa.

KEYSTONE/EPA/STR

(sda-ats)

L'archipel des Tonga a décrété lundi l'état d'urgence avant l'arrivée du puissant cyclone Gita. L'ouragan, qui a déjà semé le chaos dans les îles voisines des Samoa, s'intensifie à mesure qu'il approche des îles Tonga.

Selon les services météorologiques fidjiens, il devrait être un ouragan de catégorie cinq, le niveau maximum, avant d'atteindre les Tonga lundi soir.

Des rafales de vent atteignant les 220 km/h ont été enregistrées alors qu'il prend de la force à quelque 370 kilomètres à l'est de Tongatapu, l'île la plus peuplée des Tonga.

Le centre météorologique de Fua'amotus de Tonga a averti la population que "des vents destructeurs de la force d'un ouragan" sont à craindre.

Importantes inondations à Samoa

Lors de son passage sur les îles voisines Samoa vendredi soir, Gita a provoqué d'importantes inondations, entraînant l'évacuation de 200 personnes et de nombreuses coupures d'électricité.

Le ministère de l'information des Tonga a indiqué que des centres destinés à accueillir les populations évacuées seront ouverts à travers le royaume. Il a également conseillé aux habitants d'éviter les déplacements inutiles.

Les cyclones sont fréquents dans l'océan Pacifique en cette période de l'année. Les ouragans classés catégorie cinq s'avèrent extrêmement destructeurs.

En 2016, le cyclone Winston avait tué 44 personnes aux Fidji et, en 2015, le cyclone Pam avait fait 11 morts et endommagé 65'000 maisons au Vanuatu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS