Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon Bernard Guillelmon, directeur de la compagnie BLS, le ticket automatique est très fiable.

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

L'accès aux transports publics (TP) doit être simplifié, estime la branche. A travers le programme "Ticket de transport 2020", les entreprises de transports publics visent un paysage tarifaire harmonisé pour les clients et des systèmes de distribution communs.

La numérisation modifie la façon dont les gens se déplacent, a rappelé mardi devant la presse à Berne Jeannine Pilloud, déléguée des CFF pour le développement des transports publics. Aujourd'hui, 70% des clients des TP achètent leur billet de manière classique: à un automate, au guichet ou en l'imprimant chez soi.

La part des 30% des voyageurs avec un titre de transport numérique va cependant augmenter fortement ces prochaines années, selon la branche.

A l'avenir, les canaux de distribution éprouvés, permettant la vente de titres de transport avant le voyage, devront proposer de nouvelles offres. Il s'agit par exemple de développer des distributeurs sur tablettes.

Ticket automatique

D'autre part, la numérisation rend possibles de nouveaux modèles, comme les systèmes par application qui facturent le prix du billet seulement après la course. Ce ticket automatique permettra de voyager dans toute la Suisse sans devoir se préoccuper ni des tarifs ni des billets.

Ce système fonctionne selon le principe de montée/descente: il suffit de monter dans le moyen de transport de son choix, d'activer l'enregistrement par GPS et de se déconnecter une fois à destination. A terme, il devrait même être possible de se passer des étapes d'enregistrement et de déconnexion.

A la fin de la journée, le système calcule automatiquement le meilleur prix pour les trajets effectués, mais au maximum le prix d'une carte journalière, a expliqué Christof Zogg, chef du projet "Paysage de la distribution 2020" auprès des CFF. Ces billets devraient être disponibles prochainement pour une phase-pilote.

La compagnie BLS teste avec succès ce système ("Lezzgo") depuis quelques mois. Seul 1% des voyages n'a pas été saisi correctement, selon le directeur Bernard Guillelmon. La satisfaction des clients est élevée, relève-t-il. Le système doit encore être amélioré, notamment pour contrer les abus éventuels.

Un voyage, un ticket

Ce ticket automatique simplifie notamment les voyages spontanés ou les changements de plans en cours de route: le passager sera en tout temps en possession d'un titre de transport valide, à un prix raisonnable qui ne dépassera pas celui d'un ticket journalier.

L'objectif de la branche est de simplifier et harmoniser les tarifs des transports publics, aujourd'hui hétéroclites. L'idée est qu'à l'avenir, chaque course - qu'elle combine tram, bus ou train - puisse être parcourue avec un seul et même titre de transport.

Des dispositions tarifaires uniformes vaudront partout en Suisse notamment pour le transport d'animaux, de vélos ou pour les groupes d'âge. Des standards sont aussi prévus pour les systèmes de distribution et du contrôle des billets.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS