Toute l'actu en bref

Britney Spears, ici aux "MTV Video Music Awards" à New York en 2016, donnera un concert en juillet à Tel Aviv.

KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO

(sda-ats)

Le Parti travailliste, principale force d'opposition en Israël, a décidé de reporter d'un jour l'élection de son président en juillet. Il veut éviter toute collision avec un concert de l'américaine Britney Spears à Tel-Aviv, a indiqué un parlementaire mercredi.

L'ancien chef du parti et ex-ministre de la Défense Amir Peretz a expliqué à la radio militaire que la concomitance des dates risquait de tourner au casse-tête logistique, en particulier en ce qui concerne le trafic.

"Nous avons remis (l'élection) au 4 juillet", a-t-il dit en soulignant la portée symbolique de cette date, qui est aussi l'anniversaire de l'adoption de la Déclaration d'indépendance américaine. "Il y a beaucoup de messages dans l'Indépendance américaine que nous pouvons faire nôtres", a-t-il dit, "le 4 juillet nous va très bien".

Le quotidien Haaretz, citant un haut responsable travailliste sous le couvert de l'anonymat, invoque quant à lui un manque d'agents de sécurité le 3 juillet en raison du show de Britney Spears. Plusieurs bureaux de vote ainsi que la salle où se déroulera la soirée électorale du Parti seront probablement tout proches des lieux du concert, ajoute-t-il.

Les médias israéliens ne se sont pas privés d'ironiser sur le contraste entre l'actuel président du Parti travailliste, le très convenable Isaac Herzog, et la flamboyante Britney Spears.

ATS

 Toute l'actu en bref