Toute l'actu en bref

Donald Trump est suivi par plus de 32 millions de personnes sur Twitter.

KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

(sda-ats)

Bientôt cinq mois que les Américains s'insurgent, se désolent ou se réjouissent devant les tweets incessants de leur président Donald Trump. Ses messages font l'objet d'une exposition à New York, mise en scène par le présentateur et humoriste Trevor Noah.

Jusqu'à dimanche, le grand public est invité à visiter cette éphémère "bibliothèque présidentielle des tweets", allusion aux bibliothèques que fondent traditionnellement les présidents américains pour abriter leurs archives en quittant la Maison-Blanche.

Les amateurs peuvent ainsi voir défiler sur un écran tous les tweets postés sur le compte personnel du président @RealDonaldTrump depuis ses débuts sur Twitter en 2009. Ce compte, qu'il continue à utiliser depuis son investiture le 20 janvier au détriment de son compte officiel @POTUS, est aujourd'hui suivi par plus de 32 millions d'internautes.

Obama, cible favorite

L'écran sonne dès qu'un nouveau tweet est mis en ligne, et les messages les plus célèbres apparaissent encadrés de dorure, un peu comme dans un musée.

Il y a aussi une mappemonde pour situer les messages visant différents pays et une analyse de données montrant que son prédécesseur Barack Obama a été jusqu'ici sa cible la plus fréquente.

Témoin des innombrables moqueries qu'ont suscitées les tweets du milliardaire new-yorkais, l'exposition inclut aussi un faux bureau ovale avec de fausses toilettes, d'où les visiteurs sont invités à tweeter "à la Trump" en réaction à des événements.

ATS

 Toute l'actu en bref