Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - La Suisse recule dans le dernier rapport des Etats-Unis sur la traite des être humains dans le monde. La diplomatie américaine lui reproche de permettre la prostitution des mineurs âgés de 16 ou 17 ans.
La Suisse figurait l'an dernier encore dans la catégorie des Etats les mieux classés, soit la catégorie 1. Mais elle se retrouve en catégorie 2 dans l'édition 2010 du rapport.
Le responsable du Département d'Etat pour la lutte contre la traite des êtres humains, Luis de Baca, a indiqué lundi que les Etats-Unis et la Suisse étaient en discussion pour trouver une solution au problème, rapporte l'agence Reuters.
Allant en ce sens, le Conseil fédéral s'est déjà prononcé fin mai pour une augmentation de 16 à 18 ans de l'âge à partir duquel les jeunes peuvent offrir des services sexuels contre de l'argent. Actuellement, ils peuvent le faire à partir de 16 ans parce que la majorité sexuelle est fixée à cet âge.
Le Conseil fédéral répondait à une motion de la démocrate-chrétienne valaisanne viola Amherd, pour qui de telles pratiques portent atteinte à l'intégrité sexuelle des mineurs. Elle soulignait que la prostitution des mineurs est en augmentation, notamment chez les jeunes issus de l'immigration.
Mme Amherd veut que la Suisse signe la Convention du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels. Celle-ci oblige les Etats à sanctionner le recours aux services sexuels de prostitués mineurs. Le Conseil fédéral soutient la motion et est prêt à signer la convention.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS