Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington/Paris - Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu'ils élevaient le statut de la représentation diplomatique palestinienne à Washington. La France a fait de même samedi auprès de la représentation palestinienne présente à Paris, lui octroyant le statut de "mission de Palestine".
L'administration du président Barack Obama va permettre à la mission palestinienne qui n'a aucun statut officiel, de se présenter comme la "Délégation générale de l'Organisation de libération de la Palestine".
Les Etats-Unis, principal allié d'Israël, rejoignent ainsi les pays européens, l'Australie et le Canada qui reconnaissent déjà un statut de délégation aux Palestiniens, statut qui n'a toutefois pas la même valeur que celui conféré à une ambassade.
Une "mission" à ParisUn palier supplémentaire a été franchi à Paris, où le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a décidé de relever le niveau de représentation diplomatique palestinienne en France de "Délégation générale" à "Mission de Palestine", a-t-on appris samedi auprès du Quai d'Orsay.
"Cette décision a été prise par Bernard Kouchner qui devrait l'annoncer officiellement prochainement", a-t-on précisé de même source, confirmant des informations de la presse palestinienne. Selon cette presse, la décision a été prise jeudi et l'Autorité palestinienne en a été informée.
A la différence d'un délégué général, le chef d'une Mission bénéficie en France du titre d'ambassadeur devant présenter ses lettres de créance au président de la République.
Le délégué général de Palestine en France, en voie de devenir chef de la Mission de Palestine, s'appelle Hael al-Fahoum et a pris ses fonctions il y a quelques semaines en remplacement de Mme Hind Khoury.
Changement symboliquePar contre, le nouveau statut décerné par les Etats-Unis ne changera pas grand-chose dans la pratique. Le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley, a expliqué que le drapeau palestinien pourrait flotter sur le toit de la représentation, mais que son personnel ne bénéficierait pas de l'immunité diplomatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS