Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les propriétaires de voitures neuves sont parfois surpris par la consommation d'essence qui dépasse ce que leur promettait la publicité. Pour le TCS, la raison est simple: les valeurs d'usine ne correspondent la plupart du temps pas à la pratique. Il peut y avoir jusqu'à 1,5 litre de plus aux 100 km.

Les constructeurs automobiles s'efforcent de développer des moteurs économiques pour répondre aux valeurs cibles CO2 imposées par l'UE. Résultat: la consommation de carburant mesurée en laboratoire baisse en permanence.

Mais la consommation pratique n'affiche pas les mêmes performances, indique jeudi le Touring Club Suisse (TCS). Selon ses propres mesures réalisées en 2012 et 2013 sur des voitures test, il fallait compter avec 1,1 l/100 km de plus par rapport aux valeurs déterminées sur banc d'essai. En 2014, la différence était même de 1,5 l/100 km.

Les mesures d'usine sont uniformisées selon le "Nouveau cycle européen de conduite" (NCEC) depuis les années 1990. Or ce procédé est considéré aujourd'hui comme suranné par les spécialistes, écrit le TCS. Des discussions sont en cours pour améliorer les conditions de mesure et les réglages de laboratoire.

Le club automobile rappelle les recettes usuelles pour diminuer la consommation d'essence: rouler à bas régime, contrôler la pression des pneus et éviter les surcharges inutiles, sachant que 100 kg de poids supplémentaire entraînent une consommation de 0,5 l aux 100 km.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS