Toute l'actu en bref

Les machines agricoles représentent une menace pour le vanneau huppé, car les jeunes ne fuient pas le danger (image symbolique).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le vanneau huppé est une espèce menacée. Même si le nombre de ces oiseaux a augmenté ces dernières années, l'ASPO/BirdLife lance un appel pour "agir ensemble" en sa faveur. L'association pointe notamment du doigt les machines agricoles qui en tuent chaque année.

Entre 2007 et 2009, 97 couples ont niché en Suisse en moyenne. Ces trois dernières années, il y en avait 167, ce qui représente une augmentation d'environ 70%. Les effectifs restent tout de même bas, écrit mercredi l'Association pour la protection des oiseaux dans un communiqué.

En effet, on est encore loin des chiffres enregistrés il y a quarante à cinquante ans. De 1970 à 1980, entre 700 et 1000 couples de vanneaux huppés nichaient encore en Suisse.

Ne prennent pas la fuite

En cause: "la mécanisation et l'industrialisation de l'agriculture qui ont conduit à de grands problèmes pour le vanneau", souligne l'association. Les nids de vanneaux et les poussins ne sont pratiquement pas visibles dans les champs.

Les jeunes ne s'enfuient pas en cas de danger, mais "font confiance à leur camouflage et se tapissent au sol. Ils sont ainsi tués par les machines agricoles", explique Raffael Ayé, responsable de la conservation des oiseaux à BirdLife Suisse, cité dans le communiqué.

BirdLife travaille avec des partenaires dans sept régions de Suisse pour la conservation de cette espèce menacée. Les ornithologues bénévoles comptent les vanneaux sur leurs sites de nidification.

Ce recensement est effectué entre mars et juin. "Un vrai défi", mais qui en vaut la peine, assure Claudio Lotti, collaborateur bénévole dans le canton de Zurich. "Quand je peux fêter l'envol d'une nouvelle génération de poussins, les nombreuses heures consenties sont vite oubliées", relate-t-il.

Clôtures électriques

Des mesures sont ensuite prises aux sites où des nidifications ont été repérées. Ils sont protégés des prédateurs par des clôtures électriques et les travaux agricoles sont accompagnés. "Le succès reproducteur" est environ sept fois plus élevé que sans protection.

ATS

 Toute l'actu en bref