Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ce 21 juin, la nouvelle franchise des Vegas Golden Knights aura enfin une équipe complète. La 31e équipe de NHL aura eu le droit de choisir un joueur dans chacune des trente autres formations.

A quoi va bien pouvoir ressembler l'effectif des Vegas Golden Knights au mois d'octobre pour le premier match de son histoire dans la NHL ? Une grande partie de la réponse sera dévoilée aujourd'hui à Las Vegas justement au cours d'un show que seuls les Américains sont capables de mettre sur pied. Le nom des joueurs composant la 31e équipe de la Ligue sera alors dévoilé. Ils rejoindront Vadim Shipachyov. Le Russe de 30 ans, champion du monde en 2014 et auteur de trois dernières saisons magistrales avec le SKA St-Pétersbourg, est pour l'heure le seul nom de l'effectif.

Mais il y a des règles strictes à observer pour Vegas et pour les trente autres franchises. Le souci principal pour la NHL, c'est d'avoir une formation apte à se battre tout au long de l'année. Pas question d'envoyer une équipe "bout de bois" se prendre des fessées d'octobre à avril. Alors pour respecter une certaine parité chère au circuit Bettman, la Ligue a imaginé une draft d'expansion comme cela s'était produit pour la dernière fois en 2000 avec l'introduction des Columbus Blue Jackets et du Minnesota Wild. En clair, cela signifie que Vegas va piocher un joueur de chaque équipe pour constituer un effectif de minimum 14 attaquants, 9 défenseurs et 3 gardiens. Et au moins 20 d'entre eux devront être sous contrat pour la saison à venir.

Un intérêt pour Sbisa?

Bien entendu, la nouvelle franchise ne va pas pouvoir se servir selon son bon vouloir et sélectionner Sidney Crosby, Erik Karlsson, Alex Ovechkin, Roman Josi et Carey Price. Et pas question de sélectionner des jeunes espoirs qui ont deux saisons - ou moins - en carrière. Cela exclut de fait les jeunes vedettes comme Connor McDavid ou Auston Matthews par exemple. Les clubs "pillés" avaient deux choix pour protéger les joueurs qu'ils ne souhaitaient pas exposer à ce repêchage particulier. Soit ils décidaient de suivre la formule 7-3-1 (7 attaquants, 3 défenseurs et un gardien), soit ils protégeaient huit joueurs et un gardien. Les joueurs ayant une clause de non-échange ou de non-mouvement devaient être protégés par leur équipe à moins que le joueur en question accepte de lever cette clause. Le gardien des Pittsburgh Penguins Marc-André Fleury, tout frais vainqueur de sa troisième Coupe Stanley, a par exemple donné son accord pour lever sa clause, ce qui en fait une cible toute désignée pour Vegas. L'idée est d'avoir des attaquants de troisième ligne et des défenseurs de deuxième trio disponibles pour la franchise du Nevada.

Y aura-t-il des Suisses repêchés par Vegas? C'est possible. Le nom qui revient le plus souvent est celui de Luca Sbisa. Le défenseur des Vancouver Canucks est au bénéfice d'un solide contrat de 3,6 millions de dollars par saison et il se pourrait que les Golden Knights choisissent le Zougois de 27 ans.

La NHL espère maintenir un certain suspense jusqu'à l'ultime minute et n'avoir aucune fuite dans la presse. Un tour de force à l'heure des réseaux sociaux. Selon les insiders, Vegas aurait huit deals sur la table, mais les secrets semblent bien gardés. Et tant pis pour les impatients.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS