Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les vendanges ont débuté samedi en Champagne, dans l'est de la France. Quelques viticulteurs ont récolté des raisins "d'une qualité exceptionnelle" avec dix jours d'avance par rapport à 2014 après un été particulièrement chaud et sec, a déclaré l'interprofession.

"L'état sanitaire de la vigne est parfait", a assuré un viticulteur de Montgueux qui a commencé à presser les raisins de quelques parcelles vendangées samedi.

Dès le début de la deuxième semaine de septembre, l'ensemble de l'appellation aura entamé une vendange que les professionnels annoncent "très prometteuse" après un été particulièrement chaud et sec, qui a préservé la vigne des maladies.

Promesse d'un grand vin

"Nous avons des raisins sains, gorgés de soleil avec une bonne acidité. C'est la promesse d'un grand vin", s'est réjoui le président du syndicat général des vignerons de la Champagne. "Pour le moment, tous les critères convergent vers ceux qui ont produit les plus grands millésimes des vingt dernières années", a-t-il estimé.

Même si le manque d'eau a quelque peu réduit la quantité de raisins disponibles, le rendement obligatoire, qui a été fixé en juillet à 10'500 kg à l'hectare, va, selon lui, "être atteint sans grandes difficultés".

Au plus fort des vendanges, quelque 120'000 travailleurs saisonniers cueilleront à la main les raisins des coteaux champenois dans les 34'000 hectares que compte l'appellation.

ATS