Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'industrie helvétique de l'emballage est parvenue l'an passé à maintenir sa production au niveau de 2010, à la faveur d'une conjoncture favorable en Suisse. Le chiffre d'affaires a quant à lui très légèrement crû, de 0,1% à 6,72 milliards de francs.

Si la branche avait connu la croissance en 2010, cette tendance ne s'est pas poursuivie l'an passé, a indiqué lundi l'Institut suisse de l'emballage (SVI), l'association faîtière du secteur qui regroupe quelque 240 entreprises employant près de 19'000 salariés. Ces dernières, en particulier celles tournées vers l'exportation, ont notamment souffert de la vigueur du franc.

Ventilées selon les secteurs, les ventes ont progressé pour les emballages en aluminium, ceux en carton ondulé ainsi que pour les machines. En revanche des reculs ont été observés dans les domaines du verre, du carton et des matières synthétiques. L'industrie alimentaire et pharmaceutique ont représenté les principaux débouchés.

Sur le front de l'emploi, le nombre de salariés de la branche a reculé l'an passé de 1,3%. Evoquant l'avenir, l'association faîtière estime que le secteur devrait continuer à s'affirmer. Toutefois, il devra relever les défis que constituent la persistance de la crise de l'euro et une pression accrue sur les exportations.

ATS