Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un produit de niche qui prend l'ascenseur chez Apple (archives)

KEYSTONE/AP/NG HAN GUAN

(sda-ats)

Apple a annoncé mardi une hausse plus marquée qu'attendue des ventes de l'iPhone, son produit vedette, au cours des trois derniers mois de 2016. Mais le groupe américain prévoit pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires inférieur aux estimations des analystes.

Le groupe américain a vendu 78,29 millions d'exemplaires de l'iPhone entre octobre et décembre, contre 74,78 millions sur la période correspondante un an plus tôt. Ce trimestre, qui incluait les ventes des fêtes de fin d'année, est le premier depuis une année à se solder par une hausse des ventes d'iPhone. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne des ventes de 77,42 millions d'unités, selon FactSet StreetAccount.

Cela a eu un effet direct sur le chiffre d'affaires du groupe: il affiche une progression de 3% à 78,4 milliards de dollars, quand les analystes attendaient un milliard de moins en moyenne.

Les résultats, les premiers à inclure les ventes de l'iPhone 7 sur la totalité du trimestre, interviennent alors que le marché mondial des smartphones montre des signes de ralentissement de la demande et que la concurrence des appareils fonctionnant avec le système d'exploitation Android reste forte.

Bénéfice net en recul

Le bénéfice net a, en revanche, encore baissé de 2,6% à 17,9 milliards, mais le résultat par action, qui sert de référence à Wall Street, a lui aussi dépassé les attentes du marché (3,36 dollars contre 3,22 dollars anticipés). Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 3,21 dollars selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour le deuxième trimestre de l'exercice, Apple prévoit un chiffre d'affaires situé entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars, donc inférieur au consensus, qui le donne à 53,79 milliards.

Dépendance à l'iPhone

Les résultats trimestriels confirment par ailleurs la dépendance persistante du groupe vis-à-vis d'un seul produit vedette. Près de 70% de son chiffre d'affaires proviennent toujours des ventes d'iPhone qui fête cette année ses dix ans d'existence.

Les services (iTunes, App Store, Apple Music, Apple Pay, etc.), sur lesquels Apple a beaucoup mis l'accent depuis un an comme relais potentiel de croissance, ont certes vu leur chiffre d'affaires grimper de 13% à 7,17 milliards de dollars ce trimestre, grâce entre autres au succès commercial des jeux Pokemon Go et Super Mario Run. Cela ne représente toutefois toujours que 9% des revenus totaux.

Cowen & Co et Mizuho Securities tablaient sur un chiffre d'affaires d'environ sept milliards, FactSet sur 6,91 milliards. Les analystes espèrent que la croissance de cette division contribuera à compenser la baisse inéluctable des ventes de smartphones, le marché mondial arrivant à maturité.

Nouvelle version

Parmi les autres produits en vue, les ordinateurs Mac affichent des ventes en petite hausse de 1% à 5,37 millions d'unités, mais celles des tablettes iPad continuent de reculer (-19% à 13,08 millions).

Analystes et investisseurs s'attendent à ce qu'Apple présente dans les mois à venir une nouvelle version de l'iPhone qui pourrait intégrer des innovations technologiques telles que le chargement sans fil ou un écran OLED.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS