Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative "No Billag" aurait des conséquences considérables sur la diversité médiatique en Suisse, selon le président des vert'libéraux Jürg Grossen (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Comme le PDC un peu plus tôt, les délégués vert'libéraux n'ont laissé aucune chance à l'initiative pour la suppression de la redevance radio et tv. Par 113 voix contre 6 et 8 abstentions, ils ont clairement rejeté "No Billag", en votation le 4 mars.

"Le besoin de réforme est évident, mais nous sommes clairement opposés à la transformation fondamentale du paysage médiatique suisse par l'initiative", a déclaré le président du parti Jürg Grossen. La diversité des médias et des opinions subirait des dommages considérables, estime le parti.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS