Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bienne - Le parti Vert'libéral suisse va lancer une initiative pour remplacer la TVA par un impôt sur les énergies non renouvelables. Les délégués ont en outre prôné le non à l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels, le oui au contre-projet, et le non à l'initiative sur les impôts.
L'assemblée des délégués a décidé de lancer la première initiative populaire de l'histoire de ce parti créé en 2004. Celle-ci propose une réforme fiscale écologique.
Elle vise à encourager les économies d'énergies tout en offrant des avantages concurrentiels à l'économie suisse, estime le parti. En clair, les énergies non renouvelables seraient imposées, mais pas les énergies renouvelables.
De plus, renoncer à la TVA libérerait des quantités importantes d'argent. Ce sont environ 320'000 entreprises, surtout des PME, qui profiteraient ainsi d'un avantage concurrentiel. Dans un communiqué, le parti assure que le pouvoir d'achat du consommateur ne s'en retrouvera pas réduit.
Mots d'ordreLors de l'assemblée, les délégués se sont aussi prononcés sur les votations du 28 novembre. Ils ont pris position contre l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels, par 87 voix contre une.
Le contre-projet est soutenu par 73 voix contre 13. Enfin, les délégués se sont prononcés contre l'initiative "pour des impôts équitables" par 65 voix contre 11 et 13 abstentions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS