Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Les Verts libéraux sont sur le point de s'implanter à Genève. Le futur parti peut déjà compter sur un membre, Charly Schwarz, démissionnaire du parti radical. D'autres noms devraient en principe être dévoilés vendredi.
L'objectif est d'avoir des listes pour les élections municipales de 2011, a déclaré la députée vaudoise Isabelle Chevalley. Pour l'instant, il y a de tout, des politiciens et des novices, a ajouté la vert'libérale sans vouloir en dire plus.
Le seul membre déjà connu, Charly Schwarz, fer-de-lance de l'opposition à la fusion radicale-libérale, a démissionné du "grand vieux parti" dont il avait en vain brigué la présidence. Même si c'est une erreur historique à Genève, la fusion est inéluctable: il est temps de partir sur d'autres bases.
D'autres déçus radicaux pourraient se rallier à la nouvelle formation au lendemain des municipales, a relevé M.Schwarz. Car les plus fervents défenseurs de l'écologie se trouvent au sein de ce parti. Comme les libéraux seront majoritaires, ils auront le dessus lors des votes, a-t-il constaté.
Ce n'est pas le point de vue du député libéral René Desbaillet. Contrairement au Parti libéral radical national, où sont actifs les lobbies du nucléaire ou du pétrole, l'écologie est prise en compte chez les libéraux genevois. "Nous avons créé une commission de l'environnement", a-t-il notamment cité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS