Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cantons ne devraient plus pouvoir raboter les réductions de primes maladie, estiment les Verts. Ils proposent de les forcer à verser au moins ce que donne la Confédération. Cette exigence fait partie de la "réforme verte de la santé" présentée vendredi.

Dix cantons ont coupé dans les réductions de primes ces deux dernières années via une baisse de la prime ou du revenu de référence ou en diminuant la réduction pour enfants. La classe moyenne inférieure en fait les frais, se plaint le parti écologiste.

Pour endiguer le phénomène, les Verts demandent que la subvention cantonale corresponde au moins à celle de la Confédération pour ce canton. Selon la loi actuelle, les subventions fédérales correspondent à 7,5 % des coûts bruts de l'assurance maladie de base. Berne fixe ensuite la part qui revient à chaque canton d'après sa population.

Caisses cantonales

Le parti revient par ailleurs avec sa proposition de caisses cantonales, lancée après l'échec de l'initiative pour une caisse unique le 28 septembre. Le Jura, Neuchâtel, Vaud et Genève avaient toutefois dit "oui".

Selon le projet écologiste, les cantons devraient pouvoir choisir entre la situation actuelle, une caisse unique ou une caisse publique calquée sur le modèle de l'assurance chômage. Ils devraient aussi pouvoir décider de lancer une caisse supracantonale.

Loi sur la santé

D'une manière plus générale, les Verts demandent aussi une loi fédérale sur la santé. Ce texte devrait répartir plus clairement les compétences et responsabilités financières entre la Confédération et les cantons, ainsi que régler leur collaboration avec les autres acteurs.

Au total, plusieurs principes devraient y être établis: promotion de la santé, prévention, système de soins intégrés. Et les droits des patients devraient être clarifiés.

Enfin, le parti demande de libérer plus d'argent en faveur desuniversités et aux hautes écoles entre 2017 et 2020, afin de garantir la formation de personnel qualifié dans le domaine de la santé. L'objectif est d'avoir à moyen terme 1200 diplômés par an en médecine humaine.

Les Verts attendent aussi des cantons qu'ils versent leur contribution pour améliorer les conditions de travail et une formation proche de la pratique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS