Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré quelques défaites électorales, la coprésidente des Verts Adèle Thorens voit son parti bien placé. L'agenda politique lui est favorable, avec notamment les débats en vue sur le tournant énergétique et "l'écologisation" de l'économie.

"Les années qui viennent vont mettre en avant des thèmes qui nous sont chers et sur lesquels nous disposons d'une importante expertise", a dit la conseillère nationale vaudoise devant l'assemblée des délégués des Verts à Berne. En outre, l'accession de la Bâloise Maya Graf à la présidence du Conseil national l'année prochaine sera "une excellente occasion de lancer une campagne de recrutement de nouveaux membres", a-t-elle relevé.

Prouver qu'il est le meilleur

Les défaites électorales de ces derniers temps ne sont pas une catastrophe, a poursuivi Mme Thorens. Les Verts se trouvent en effet "dans une nouvelle ère de la concurrence". Le parti doit maintenant prouver qu'il "est le meilleur dans son domaine de prédilection". Pour ce faire, les instruments des écologistes sont la crédibilité et la capacité d'innovation.

La crédibilité des Verts, Adèle Thorens la voit dans les deux initiatives populaires du parti: l'une, déposée récemment, exige une économie verte et l'autre, qui sera déposée prochainement, prévoit une sortie planifiée de l'énergie nucléaire.

En matière d'innovation, la direction du parti veut développer une stratégie qui mise sur un travail dans des ateliers au sein de la base.

Oui à la loi sur les épizooties

Le parti a aussi décidé de soutenir l'initiative pour l'efficacité électrique lancée en août par un groupe de parlementaires. Il entend participer à la récolte de signatures par ses propres canaux, mais ne s'engage pas financièrement. L'initiative veut stabiliser la consommation d'électricité au niveau de l'année 2011 en 2035.

Les délégués ont encore décidé de recommander le oui à la révison de la loi sur les épizooties, soumise en votation fédérale le 25 novembre. La majorité des délégués a suivi les arguments du comité directeur, même si les adversaires de la révision étaient plus nombreux à demander la parole que ses partisans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS