Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Verts valaisans opposés à des JO en Valais

Les Verts valaisans sont opposés au projet de candidature de Sion pour les Jeux Olympiques de 2026. L'assemblée générale des Verts n'a pas été convaincue par le rapport de faisabilité et a décidé à l'unanimité de voter non le 10 juin prochain (archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Les Verts valaisans sont opposés à une candidature de Sion pour les Jeux Olympiques de 2026. Le projet est jugé peu satisfaisant tant d'un point de vue environnemental que touristique et financier.

Le faible montant des investissements prévus n'enlève pas toutes les incertitudes, a déclaré lundi lors d'une conférence de presse le président des Verts valaisans Jean-Pascal Fournier. Le montant qui sera mis en votation populaire le 10 juin, 100 millions de francs, n'inclut ni le village olympique ni le centre médias.

Pour les Verts, il s'agit d'un pari risqué. Ces deux projets immobiliers sont à la charge des communes. Dans tous les cas de figure, le marché décidera. Or le taux de logements vides est déjà élevé en Valais et il sera difficile de trouver des investisseurs privés, estime M. Fournier.

Le coût de la sécurité laisse aussi planer des incertitudes. Et la charte olympique ne contribue pas à diminuer les craintes, explique M. Fournier. Elle prévoit une responsabilité financière solidaire de la ville hôte en cas de déficit.

Impacts inconnus

La problématique environnementale n'est pas une priorité pour les porteurs du projet, dénonce le député au Grand Conseil Thierry Largey. Les concepts de transports et d'hébergement ne sont pas complets. "Il y aura des impacts dont on ne sait que peu de choses", estime M. Largey qui craint que les besoins, en matière de transports surtout, ne soient sous-estimés.

L'argument touristique ne parvient pas non plus à convaincre. Chef du groupe des Verts au Conseil général de Sion, Jean-Paul Mabillard rappelle que le projet de candidature a été lancé par des milieux économiques, non par des milieux touristiques.

Un enneigement suffisant, des abonnements à prix compétitifs, un franc suisse pas trop fort sont les éléments qui assurent les nuitées, estime M. Mabillard. A l'heure où les autorités politiques tiennent un discours de diversification des saisons touristiques, une telle candidature tend à montrer que seule compte la saison d'hiver.

Les Verts ont décidé à l'unanimité lors de leur assemblée générale de dire non au projet de candidature. Ils rejoignent les socialistes haut-valaisans qui se sont aussi prononcés contre le projet. Les directions du PDC du Valais romand et du PLR y sont favorables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.