Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les vols spéciaux pour exécuter les renvois forcés d'étrangers vont reprendre progressivement, a décidé l'Office fédéral des migrations (ODM). Désormais, une équipe médicale sera du voyage et les cantons devront transmettre les données médicales des personnes à renvoyer.
Il y a deux mois, l'ODM avait avait suspendu temporairement l'organisation de vols spéciaux suite au décès d'un Nigérian peu avant le décollage. Aucun vol spécial à destination du Nigéria ne sera effectué tant que les circonstances de ce drame n'auront pas été élucidées, précise l'ODM.
Le renvoi de ressortissants nigérians vers des Etats "Dublin" au moyen de vols spéciaux est cependant admis. Ces vols représentent près de deux tiers des renvois de Nigérians.
La reprise progressive des vols spéciaux fait suite à l'analyse des processus. L'avis des cantons et l'appréciation du ministère public zurichois chargé de l'instruction pénale sur le cas nigérian ont été pris en compte, a précisé l'ODM.
Un groupe de travail composé de représentants de la Confédération et des cantons va élaborer des mesures d'optimisation à moyen terme. Elles seront prêtes d'ici quelques mois.
Avec la reprise des vols spéciaux, on prend consciemment le risque d'un nouveau décès, dénonce Solidarité sans frontières. Cette reprise, sans attendre les résultats de l'enquête, montre que "l'exécution immédiate d'une politique de renvoi inhumaine est plus importante pour Alard du Bois-Reymond (directeur de l'ODM) que la protection de vies humaines", a dit le secrétaire général de Solidarité sans frontières, cité dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS