Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Young Boys ont encore de la route à faire pour devenir la cinquième équipe suisse à disputer la phase de poules de la Ligue des Champions. Ils ont failli en barrage aller devant le Dinamo Zagreb.

Dans un Stade de Suisse qui fut loin d'être rempli, les Bernois ont partagé l'enjeu (1-1) devant le Champion de Croatie. Ce résultat les place bien sûr en ballottage défavorable avant le match retour mardi prochain à Zagreb. Où ils devront témoigner d'un plus grand tranchant en phase offensive à l'image de Miralem Sulejmani qui fut bien transparent lors de l'acte I de ce barrage. On attendait davantage du Serbe sur son flanc gauche.

La remarque vaut également pour Sekou Sanogo. L'Ivoirien a connu des "absences" à mi-terrain qui auraient pu placer les siens dans une situation encore plus inconfortable dans l'optique du match retour.

Cette rencontre avait pourtant démarré de la plus belle des manières pour les Bernois. Après une première frappe de Sulejmani à la... 45e seconde, ils avaient le bonheur d'ouvrir à la marque à la 2e minute sur une action initiée et conclue par le formidable Kevin Mbabu dont le prochain transfert à l'Eintracht de Francfort se précise de plus en plus.

Cette entame aurait même pu être encore plus belle si le gardien croate Danijel Zagorac n'avait pas réussi un véritable miracle sur une tête de Guillaume Hoarau à la 20e minute. Les Young Boys étaient vraiment passés tout près du K.O. parfait avant de retomber de leur nuage à la 40e minute. Sur un ballon perdu par Sulejmani, l'ancien joueur des Grasshoppers Izet Hajrovic lançait merveilleusement Mislav Orsic pour le 1-1. Clinique, le Dinamo a trouvé l'ouverture sur sa première véritable occasion.

Izet Hajrovic fut le Croate le plus tranchant. A l'heure de jeu, il fut à deux doigts de terrasser les Bernois avec une frappe repoussée par David von Ballmoos et une seconde par le poteau. Quelques secondes plus tard, von Ballmoos sortait un arrêt de grande classe sur une frappe enroulée du buteur Orsic. Dans les cordes, les Bernois pouvaient toutefois reprendre le contrôle du match. Malgré l'introduction de Jean-Pierre Nsamé, l'homme qui avait inscrit au printemps le but du sacre, on devait en rester là.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS