Navigation

Li Na et Grigor Dimitrov chutent d'entrée

Ce contenu a été publié le 27 mai 2014 - 15:57
(Keystone-ATS)

Genève - Les champions d'Australie ont la vie dure à Roland-Garros. Sacrée à Melbourne cette année, Li Na (no 2) a été éliminée dès le 1er tour, moins de 24 heures après la défaite de Stan Wawrinka.
Depuis que l'Open d'Australie précède Roland-Garros dans le calendrier (1987), c'est la première fois que les deux vainqueurs de Melbourne s'inclinent d'entrée à Paris. C'est surtout la première fois dans l'histoire du tennis que les lauréats des simples dames et messieurs d'un tournoi majeur sont tous deux battus dès le 1er tour dans le Grand Chelem suivant.
Li Na s'est inclinée en trois sets (7-5 3-6 6-1) face à la Française Kristina Mladenovic (WTA 103) sur le court Suzanne Lenglen. Sacrée en 2011 à la Porte d'Auteuil, la Chinoise de 32 ans n'y avait jamais perdu au 1er tour dans ses sept précédentes participations.
La grande Kristina Mladenovic (1m84) a signé un succès mérité, profitant parfaitement des 14 fautes directes commises par Li Na dans la manche décisive. Elle avait déjà battu une membre du top 10 cette année à Paris (Simona Halep), mais en salle, où elle est plus à l'aise que sur terre battue. Son exploit ouvre totalement un bas du tableau dont la joueuse la mieux classée est désormais Simona Halep (no 4) justement.
Une autre surprise avait été enregistrée quelques instants plus tôt sur le court no 1. Le prometteur Grigor Dimitrov (no 11) est tombé sous les bombes du géant Ivo Karlovic (2m08), auteur de 22 aces dans un match remporté 6-4 7-5 7-6 (7/4). Quart de finaliste à Melbourne et récent demi-finaliste du Masters 1000 de Rome, le Bulgare de 23 ans n'a inscrit que 19 points à la relance.
Ivo Karlovic (ATP 37) n'avait pourtant gagné jusqu'ici que deux matches à Roland-Garros - le dernier en 2007 - en huit participations. Battu en outre par Grigor Dimitrov à Rome il y a quelques semaines, il a cependant pris confiance en se hissant en finale sur la terre battue de Düsseldorf juste avant ces Internationaux de France. Lundi, il a su frustrer un Grigor Dimitrov encore friable grâce à la qualité de son service.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.