Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse devrait être relié au réseau ferroviaire d'ici 2028 (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

L'aéroport de Bâle-Mulhouse devrait être relié au réseau ferroviaire d'ici 2028. Malgré des incertitudes financières, les porteurs du projet sont persuadés que des trains remplaceront les bus entre Bâle et l'EuroAirport dans dix ans.

Il est normal en France que le financement d'un projet d'une telle dimension ne soit pas encore totalement ficelé, a indiqué jeudi un représentant Société nationale des chemins de fer français (SNCF) lors d'une conférence de presse organisée à l'EuroAirport. Le coût de cette liaison est estimé à 270 millions de francs.

Le préfet du Haut-Rhin a déclaré récemment que le projet avance, a souligné de son côté un représentant de la Région du Grand Est, dont l'Alsace fait partie. Le gouvernement français avait par contre provoqué un peu d'agitation du côté suisse lorsqu'il avait affirmé il y a quelques mois que cette liaison n'est pas prioritaire.

Six nouveaux kilomètres de voies

L'EuroAirport, la Région du Grand Est, la SNCF et l'Office fédéral des transports (OFT) sont les porteurs du projet. Il est prévu de relier l'aéroport à la gare de Bâle en construisant six nouveaux kilomètres de voies entre l'EuroAirport et la ligne ferroviaire Strasbourg-Mulhouse-Bâle.

Actuellement, le trajet en bus entre la gare de Bâle et l'aéroport dure 18 minutes. Il sera réduit à 10 minutes avec le train. La nouvelle liaison profitera non seulement aux passagers de l'EuroAirport (7,9 millions en 2017), mais aussi aux 6300 personnes qui travaillent à l'aéroport.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS