Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Arrêtés en février pour blanchiment d'argent, Jurgen Mossack et Ramon Fonseca se sont acquittés chacun de 500'000 dollars pour être libérés dans la journée.

KEYSTONE/EPA/ALEX HOFFORD

(sda-ats)

Un tribunal panaméen a libéré sous caution vendredi les deux fondateurs du cabinet d'avocats Mossack Fonseca, au coeur du scandale des Panama Papers. Ils étaient détenus pour leurs liens présumés dans une vaste affaire de corruption au Brésil.

Arrêtés en février pour blanchiment d'argent, Jurgen Mossack et Ramon Fonseca se sont acquittés chacun de 500'000 dollars pour être libérés dans la journée, a-t-on appris auprès de leur avocate, Guillermina McDonald.

Le tribunal a estimé que les deux hommes, qui coopèrent à l'enquête, ne risquaient pas de s'enfuir. Un autre avocat du cabinet spécialisé dans les montages financiers, Edison Teano, reste placé en détention, a-t-elle ajouté.

Les noms de Mossack et Fonseca ont été révélés au grand jour en avril 2016 avec l'affaire dite des Panama Papers, quand des millions de documents volés au cabinet et transmis aux médias ont révélé l'usage à grande échelle de sociétés off-shore par de riches clients. Le Panama n'a pour le moment mis personne en examen dans cette affaire.

Scandale "Lava Jato"

Jurgen Mossack et Ramon Fonseca sont en revanche poursuivis dans le cadre d'une autre affaire, le scandale "Lava Jato" (Lavage express) qui a mis au jour des pratiques massives de corruption, de surfacturation et de rétrocommissions autour du groupe pétrolier brésilien Petrobras.

Les deux hommes s'étaient livrés en février dernier aux autorités panaméennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS