Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités libyennes ont annoncé jeudi avoir arrêté des suspects, deux jours après l'attaque du consulat américain de Benghazi. Des missions diplomatiques américaines ont à nouveau été la cible de manifestations de colère déclenchées par la diffusion sur Internet d'un film anti-islam.

Les ministères libyens de l'Intérieur et de la Justice ont indiqué jeudi avoir "commencé les investigations". "Nous avons des noms et des photographies. Des arrestations ont eu lieu et d'autres sont menées au moment où je vous parle", a précisé le chef du gouvernement libyen Moustapha Abou Chagour. Il n'a pas donné de détails sur le nombre ou l'éventuelle appartenance des suspects.

Selon le porte-parole du ministère libyen de l'Intérieur, l'enquête est "très compliquée" dans la mesure où la foule présente dans le périmètre du consulat n'était "pas homogène". "Il y avait des extrémistes, de simples citoyens, des femmes, des enfants, des criminels", a-t-il ajouté.

Initialement mise sur le compte de manifestants en colère contre la vidéo islamophobe, l'attaque résulterait plutôt d'une opération coordonnée, affirme un responsable américain. Selon cette source, des extrémistes se sont servi de manifestants comme d'un "prétexte" pour s'en prendre au consulat avec des armes de petit calibre mais aussi des lance-roquettes.

Ambassades prises d'assaut

Le film "L'Innocence des musulmans" continue de provoquer des manifestations dans le monde arabo-musulman. Des centaines de jeunes manifestants ont pris d'assaut jeudi l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, au Yémen. L'attaque a fait quatre morts et 34 blessés, selon des sources médicales.

En Egypte, où des premiers incidents avaient éclaté mardi soir, des manifestants ont jeté des pierres contre les forces de police leur barrant l'accès à l'ambassade américaine, qui est restée fermée. Le ministère de la Santé a fait état de plus de 200 blessés.

Des rassemblements de protestation ont également eu lieu à Tunis mercredi soir, puis au Bangladesh et en Iran. L'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran, a été visée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS