Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un responsable de la sécurité de Tripoli a annoncé mercredi la découverte de deux charniers contenant près de 900 corps. Le premier site comprendrait deux cents corps et une seconde fosse commune 700 autres corps.

"Des informations données par des témoins nous ont permis de découvrir deux charniers de victimes de l'ancien régime", a annoncé mercredi le chef de la brigade de Tripoli.

Il n'a pas donné plus de précisions sur les circonstances du décès des neuf cents personnes présentées comme des victimes du régime du colonel Mouammar Kadhafi. Mais, selon un photographe de l'AFP, une partie d'entre elles pourraient être décédées récemment.

Un précédent

Le 25 septembre dernier, les autorités du Conseil national de transition (CNT) avaient déjà annoncé avoir découvert les restes de plus 1700 prisonniers exécutés en 1996 par leurs geôliers dans la célèbre prison d'Abou Salim à Tripoli.

Des informations parues dans la presse avaient ensuite mis en doute la véracité de ces affirmations, soulignant que certains restes pourraient être des ossements d'animaux. Le CNT avait indiqué devoir enquêter sur ce dossier.

ATS