Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des négociations sur la situation politique et sécuritaire en Libye auront lieu la semaine prochaine, a indiqué samedi la Mission de l'ONU dans ce pays (MISNUL). L'accord a été obtenu par son chef Bernardino Leon, après de larges consultations avec les parties ces dernières semaines.

"Les parties libyennes ont accepté de tenir un nouveau round de dialogue politique avec l'objectif de mettre fin à la crise politique et sécuritaire dans le pays", a indiqué la MISNUL.

La réunion constitue "une dernière chance à saisir" pour ramener paix et stabilité dans le pays, a déclaré la représentante de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, citée dans un communiqué.

De précédentes discussions avaient eu lieu en septembre dernier à Ghadames, au sud du pays. D'autres pourparlers avaient été reportés à deux reprises, notamment lundi dernier.

Jeudi, Bernardino Leon avait rencontré dans la ville de Marj (est) pour la première fois le général à la retraite Khalifa Haftar, dont les combattants aidés des forces de sécurité mènent une offensive depuis plusieurs mois pour chasser les groupes islamistes armés de Benghazi (est).

"La majorité du peuple libyen veut la paix. Ils ne doivent pas être l'otage d'une petite minorité qui pense qu'elle peut l'emporter militairement", avait-il dit vendredi. "Il est important que ce dialogue entre les parties libyennes commence très prochainement", a-t-il ajouté, proposant une suspension des hostilités pour lancer un climat propice au dialogue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS