Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil de sécurité de l'ONU à adopté jeudi à l'unanimité une résolution qui met fin au mandat autorisant le recours à la force en Libye. Il a pris cette décision en dépit des appels du gouvernement de transition libyen pour sa prolongation.

La résolution du Conseil ordonne la fin de l'autorisation d'une zone d'exclusion aérienne et de toute action militaire pour protéger les civils à compter de 23h59 (heure libyenne) le 31 octobre.

L'OTAN doit se réunir vendredi à Bruxelles pour déclarer formellement la fin des frappes aériennes en Libye qui durent depuis sept mois.

Le Conseil national de transition (CNT) a demandé mercredi le maintien de l'OTAN en Libye au moins "jusqu'à la fin de l'année", assurant que même après la mort de Mouammar Kadhafi ses derniers fidèles représentaient une menace pour le pays.

Embargo sur les armes allégé

La résolution du Conseil allège l'embargo international sur les armes de manière à ce que le CNT puisse en acquérir pour assurer la sécurité nationale.

Elle met fin au gel des avoirs de la Corporation nationale libyenne du pétrole, la Zuetina Oil Company, de même que les restrictions visant la Banque centrale de Libye, la Libyan Arab Foreign Bank, la Libyan Investment Authority et la Libyan Africa Investment Portfolio.

ATS