Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Seif al-Islam Kadhafi, dernier fils encore en cavale de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été arrêté par d'anciens rebelles dans le sud de la Libye. Il est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité.

Peu après cette annonce, les appels à son jugement devant la CPI se sont multipliés sur le plan international. La CPI elle-même a souligné que les autorités libyennes avaient l'"obligation" de leur remettre le fugitif. Le ministre libyen de l'Information Mahmoud Chammam a pour sa part toutefois déclaré qu'il sera jugé dans son pays plutôt que d'être transféré devant la CPI de La Haye.

Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo a lui annoncé qu'il allait se rendre en Libye dans une semaine pour évoquer le sort de Seif al-Islam. Les crimes graves de Seif al-Islam Kadhafi sont passibles de la peine de mort, a souligné le ministre de la Justice Mohammed al Alagy.

L'OTAN a déclaré faire confiance aux autorités libyennes et à la CPI pour qu'il soit jugé. L'Union européenne (UE) a aussi exhorté Tripoli à faire en sorte qu'il soit traduit devant la justice en coopération avec la CPI.

En plein désert

Seif al-Islam "a été arrêté dans le Sud libyen", a déclaré samedi Mohammed al-Allagui, le ministre de la Justice et des droits de l'Homme au sein du Conseil national de transition (CNT), sans préciser la date de sa capture. L'arrestation s'est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi, vers minuit, selon plusieurs sources.

Le fils de Mouammar Kadhafi est ensuite arrivé samedi vers 15h00 suisses à l'aéroport de Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, selon des images filmées avec une caméra par un combattant ex-rebelle.

D'après ces images, il est descendu de l'avion dans une grande pagaille, une foule de combattants et de curieux se bousculant pour le voir, le filmer et même le frapper. Arborant une barbe poivre et sel, il portait un turban et un long manteau marrons, une partie de ses doigts était bandée.

ATS