Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre libyen de la Justice et des droits humains a affirmé mardi que les autorités libyennes ne remettraient pas Saïf al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi, à la Cour pénale internationale (CPI). Il s'exprimait au moment où le procureur entamait une visite à Tripoli.

A son arrivée à un hôtel de la capitale, en compagnie de Mohammed Allagui, le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, a affirmé qu'il n'avait pas l'intention de rencontrer Saïf al-Islam, détenu depuis samedi, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, après son arrestation.

A la question de savoir si Saïf al-Islam sera remis à la CPI, M. Allagui a déclaré: "En un seul mot, nous n'allons pas le remettre". Le jugement de Saïf al-Islam "est du ressort de la justice libyenne. C'est une question relevant de notre souveraineté sur notre territoire et nos citoyens", a-t-il déclaré à des journalistes.

Deux délégués du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont en revanche pu rencontrer mardi Saïf al-Islam, dans la ville libyenne de Zenten. L'entretien a duré "une ou deux heures (...) au début de l'après-midi", a déclaré un porte-parole de l'organisation.

La visite s'est déroulée "selon les procédures habituelles du CICR". Le porte-parole a aussi souligné que Saïf al-Islam "semblait être en bonne santé", mais il a refusé d'en dire plus.

Nouveau gouvernement dévoilé

Oussama al-Jouwali, commandant militaire de Zentane, dont les hommes ont capturé Saïf al-Islam, a été nommé mardi au poste de ministre de la Défense au sein du gouvernement provisoire libyen, a annoncé un porte-parole du Conseil national de transition (CNT).

Le ministère des Affaires étrangères a été confié à Achour ben Hayal, un diplomate originaire de l'est de la Libye, d'où est parti en février le soulèvement ayant mis fin aux 42 années de pouvoir de Mouammar Kadhafi.

Hassan Ziglam a été nommé ministre des Finances, tandis que le portefeuille du Pétrole revient à un ancien dirigeant de la compagnie pétrolière italienne Eni. Le Premier ministre désigné est Abdel Rahim al-Kib qui doit encore annoncer la composition de ce gouvernement.

ATS