Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses n'ont pas su passer la vitesse supérieure aux Mondiaux à Budapest. Maria Ugolkova sur 200 m libre, Yannick Käser sur 50 m brasse et Nils Liess sur 200 m papillon ont été sortis en séries.

Ugolkova, la Lausannoise du SC User-Wallisellen, s'est classée 18e en 1'59''13, à 0''36 de son record national établi le mois dernier à Rome. Il lui a manqué 47 centièmes p'our se qualifier (top 16). Dimanche, sur le 200 m 4 nages, elle était parvenue à se hisser en demi-finales. Le meilleur temps de ces séries de 200 m libre a été signé par la vedette italienne Federica Pellegrini en 1'56''07.

Malgré un record personnel, Yannick Käser n'est pas parvenu non plus à franchir les séries du 50 m brasse. L'Argovien s'est classé 29e, en 27''84, à 0''07 du record de Suisse de Martin Schweizer.

Dès ces séries, le Britannique Adam Peaty (22 ans) a pulvérisé le record du monde, en 26''10. La star anglaise de la brasse a amélioré de 0''32 son record planétairedatant d'il y a deux ans. Peaty file vers un nouveau doublé mondial 50 m brasse/100 m brasse, lui qui s'est imposé sur cette deuxième distance lundi à Budapest. Il avait signé le doublé il y a deux ans à Kazan.

Nils Liess de son côté a nagé le 200 m papillon, sa discipline phare, en 1'57''96. Le Genevois a signé le 20e chrono, à 1'25'' de la qualification et à 0''08 de son record de Suisse, une déception. La superstar hongroise Laszlo Cseh a réussi le meilleur chrono, en 1'54''08.

Pour espérer avoir une chance à ce niveau, les Helvètes sont quasi condamnés à pulvériser leurs records. Sur 200 m libre, Liess avait terminé 30e.

ATS