Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ligne Chamoson-Chippis: des pylônes pourraient être déplacés

Certains pylônes de la ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis, dont la construction a commencé cet été, pourraient être déplacés (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Certains pylônes de la ligne à très haute tension (THT) entre Chamoson et Chippis pourraient être déplacés. Le canton du Valais et Swissgrid ont convenu de lancer une nouvelle procédure au sujet de cette installation, qui suscite une vive opposition en Valais.

"Un accord de principe en vue d'une nouvelle procédure pour un projet de déplacement de pylônes a été négocié", a annoncé vendredi l'Etat du Valais dans un communiqué. Les pylônes en question se trouvent dans les secteurs de Grône et Chalais.

Le canton du Valais a expliqué qu'un rapport d'un bureau d'études géologiques, dont il a pris connaissance fin septembre, montrait que le déplacement de cinq pylônes était "techniquement réalisable sous certaines conditions". L'exposition aux risques naturels est notamment équivalente à ce qu'elle est sur le tracé actuel.

A la suite de ce rapport, Roberto Schmidt, chef du département des finances et de l'énergie, a poursuivi les négociations avec la direction de Swissgrid, maître d'oeuvre du projet. Après "de longues discussions", les deux parties ont convenu d'étudier le déplacement de certains pylônes.

La nouvelle procédure se fera en parallèle avec la construction du tracé actuel, validée par le Tribunal fédéral (TF) en septembre 2017. Dans son communiqué, le canton du Valais a rappelé que la décision du TF restait en vigueur "jusqu'à une éventuelle nouvelle approbation de plans."

Une forte opposition

Pour mémoire, le Conseil d'Etat valaisan avait débloqué 250'000 francs en juin dernier pour financer de nouvelles études, afin notamment de déplacer certains pylônes vers le sud sur le territoire de Grône. Une mesure destinée à calmer la grogne des habitants de la région au sujet de cette installation.

Cette ligne à très haute tension suscite la controverse depuis de nombreuses années. Le feu vert à la construction donné par le TF le 13 septembre 2017 n'a pas désarmé l'opposition, pas plus que le début des travaux lors du mois d'août de cette année.

Le 14 octobre dernier, l'association "THT sous terre" était parvenue à réunir quelque 250 personnes pour une nouvelle manifestation. L'association estime que Swissgrid ne satisfait pas à tous les critères requis. Elle lui reproche notamment d'avoir débuté les travaux de fondation de certains pylônes dans des zones de danger.

La ligne aérienne Chamoson-Chippis, longue de 28 kilomètres, doit servir au transport de l'énergie hydraulique produite en Valais. Les premiers pylônes sont prévus au début 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.