Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'AS Monaco est bien le nouveau patron de la Ligue 1. Les Monégasques ont battu 3-0 Nice dans le choc au sommet de la 23e journée du championnat de France.

L'ASM, dont la supériorité sur les Niçois a été flagrante, devance désormais la formation de Lucien Favre de trois points et le PSG - chez qui il avait fait match nul lors de la journée précédente -, revenu à hauteur de l'Ogécé en gagnant 3-1 à Dijon face à Vincent Rüfli et Cie. Une victoire acquise grâce aux Brésiliens Lucas et Thiago Silva, ainsi qu'à Edinson Cavani.

Sans doute que les Aiglons se souviendront de la "soufflante" que leur passera Lucien Favre à cause de cette défaite. Bien sûr Monaco, fort de son budget autrement plus confortable et de ses individualités de premier plan, était le favori de cette rencontre. Bien sûr, perdre à Louis II face à une des équipes les plus attrayantes d'Europe n'a rien de honteux. Mais quand même...

Méticuleux et avant tout soucieux de l'hermétisme de son bloc, Favre ne peut pas tolérer les erreurs de sa défense sur les deux premiers buts monégasques. Notamment sur le 1-0 de l'ancien de l'Ogécé Valère Germain, complètement oublié au coeur de la surface de réparation et de ce fait dans un fauteuil pour crucifier Yoann Cardinale (47e). Le 2-0, tombé à l'heure de jeu, a été signé par Radamel Falcao, lequel a récidivé en fin de match.

S'il faut se garder d'enterrer un Nice qui peut concentrer toutes ses forces sur le championnat et qui n'a que trois points de retard, la tendance actuelle - deux victoires sur les neuf derniers matches toutes compétitions confondues - dessine un fléchissement très net.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS