Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle n'a pas réussi à décrocher son billet pour la Ligue des champions. Les Rhénans sont éliminés au stade des barrages sans avoir perdu. A Tel Aviv, ils ont fait 1-1 contre le Maccabi.

Tout avait pourtant bien commencé pour le FCB, avec le coup franc de Zuffi à la 11e. Mais l'inévitable Zahavi égalisait à la 24e, signant son troisième but de la confrontation. Plus rien n'allait ensuite être marqué, et le Maccabi était donc qualifié grâce au 2-2 obtenu au match aller.

Le FC Bâle n'est donc cette fois pas parvenu à atteindre la lucrative phase de groupes de la Ligue des champions. C'est son premier échec à ce stade de la compétition depuis la saison 2012/13. Reversés en Europa League, les Rhénans avaient alors brillé dans cette compétition en allant jusqu'en demi-finales. L'histoire se répétera-t-elle?

"Nous devons être plus efficaces", déclarait Urs Fischer à la TV peu avant le match. L'autre clé résidait dans la capacité de son équipe à neutraliser Zahavi, le meilleur joueur adverse. Et cela n'a malheureusement pas été le cas.

Le FCB a entamé la partie avec la volonté claire d'aller de l'avant. Son état d'esprit était rapidement récompensé, et de quelle manière. Après une faute dans l'axe sur Bjarnason, Zuffi transformait de superbe manière un coup franc, via le poteau (11e). C'était idéal pour les visiteurs, qui se retrouvaient dès lors avec l'avantage au total des deux confrontations. Bâle continuait à mettre la pression sur la cage israélienne, et manquait de peu un deuxième but par Callà (14e).

Mais le Maccabi dispose vraiment d'un homme d'exception dans ses rangs. Déjà auteur d'un doublé mercredi dernier au Parc Saint-Jacques, Zahavi tourmentait à nouveau les Bâlois. Lancé dans l'axe par Mitrovic, le numéro 7 prenait Samuel de vitesse pour égaliser (24e) sur la première occasion de son équipe. Comme à l'aller, d'ailleurs.

Ce 1-1 sonnait visiblement le FCB, qui perdait un peu le fil de son jeu, avec des passes moins bien assurées et quelques mauvaises décisions. A l'opposé, le Maccabi sortait parfois de sa coquille, mais sans que Vaclik ne soit mis en danger. Les Israéliens pouvaient gérer, puisqu'ils avaient à nouveau virtuellement leur billet en poche. A l'approche du repos, une tête de Samuel inquiétait Juan Pablo (42e).

La formation suisse reprenait les débats de manière timide. Elle peinait durant un bon quart d'heure à créer le danger, multipliant les passes stériles sans pouvoir contourner le mur jaune mis en place par Slavisa Jokanovic. Ensuite, les Bâlois parvenaient momentanément mieux à s'installer dans le camp israélien. Mais sans résultat tangible.

Dans le dernier quart d'heure, Fischer lançait Gashi et Albian Ajeti, mais cela ne permettait pas aux rotblau de retrouver leur force de percussion. La nervosité devenait palpable, comme en témoignaient les cartons jaunes récoltés par Zuffi, Xhaka et Suchy en un peu plus de dix minutes.

A la 89e, le Néerlandais Boëtius manquait la balle de match après un contrôle hésitant alors qu'il pouvait se retrouver seul face à Juan Pablo.

ATS