Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Comme prévu, Barcelone a obtenu dès la 4e journée sa qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Le Barça s'est imposé 4-0 à Prague contre Plzen dans le groupe H.
Le tenant du titre a ainsi offert un joli cadeau à son entraîneur Pep Guardiola, lequel dirigeait le 200e match de sa carrière sur le banc blaugrana. Lionel Messi, une fois encore, a aussi eu de quoi fêter. En ouvrant le score sur penalty à la 24e, le lutin argentin a signé son 200e but. Mais il ne s'est pas arrêté en si bon chemin, puisqu'il a doublé la mise juste avant la mi-temps. Fabregas a signé le numéro trois de la tête (73e) avant que l'inévitable Messi ne s'offre un nouveau triplé dans les arrêts de jeu.
La victoire du Barça fait le beurre de l'AC Milan. Malgré le nul 1-1 concédé à Minsk contre BATE Borisov, les Italiens sont aussi désormais qualifiés. Les Milanais ont ouvert le score par Ibrahimovic (22e), avant de manquer plusieurs occasions de doubler la mise, notamment par Robinho. Ce manque d'efficacité a été puni puisque les Biélorusses ont égalisé sur un penalty généreux de Bressan (55e).
Dans le groupe F, Arsenal et l'OM se sont séparés sur un score nul et vierge. Marseille ne s'est pas caché, tant s'en faut. Les Phocéens, très offensifs, ont bousculés des Gunners peut-être un peu encore dans leur petit nuage après leur succès de samedi contre Chelsea. C'est ainsi l'OM qui s'est montré le plus dangereux lors de la première demi-heure, avec des occasions pour Rémy et les frères Ayew, dont la vitesse posait de sérieux problèmes à la défense londonienne dans laquelle Johan Djourou (remplaçant) ne figurait pas.
Arsenal haussait le niveau de son jeu à l'approche de la pause, mais sans parvenir à trouver la faille. Les protégés d'Arsène Wenger manquaient d'inspiration et de précision dans la dernière passe, gâchant ainsi quelques situations favorables. Dans ce groupe, Borussia Dortmund a conquis son premier succès en battant difficilement Olympiakos 1-0 grâce à une frappe de Grosskreutz dès la 7e.
Dans le groupe E, Valence s'est imposé 3-1 contre Bayer Leverkusen (avec Derdiyok dès la 77e). Les Espagnols ont inscrit un but gag après 10''50 par Jonas, après un dégagement catastrophique du gardien Leno. Il s'agit du deuxième but le plus rapide de l'histoire de la Ligue des champions après celui de Roy Makaay en 2006 pour le Bayern Munich (10''03). Chelsea a pour sa part été tenu en échec 1-1 à Genk. Les Anglais ont manqué un penalty par Luiz.
Dans le groupe G, le Zénit St-Petersbourg a fait une bonne opération dans l'optique de la qualification pour les 8es de finale. Les Russes se sont en effet imposés 1-0 contre Shakhtar Donetsk grâce à une tête du défenseur belge Lombaerts juste avant le repos. APOEL Nicosie continue de surprendre et occupe la tête après sa victoire 2-1 contre Porto. La sensation viendra-t-elle de Chypre?

ATS