Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ligue des champions: c'est compromis pour YB

A Valence, la défense des Young Boys a montré trop de lacunes pour espérer l'emporter. Battus 3-1, les Bernois sont proches de la sortie au terme de la 4e journée de la Ligue des champions.

A Mestalla, les gradins sont perpendiculaires ou presque au terrain. Entrez dans l'enceinte, vous vous y sentirez encerclés par les 53'000 personnes qui peuvent s'y masser. Cela peut tétaniser. Peut-être aidé par une arène pour le coup loin d'être pleine, Young Boys ne l'a pas été mercredi soir. A l'exception de sa défense centrale. Et cela a coûté cher.

Car les Bernois connaissaient bien l'objet de leur mission: ne pas perdre, pour rester vivants dans cette poule H de Ligue des Champions. Et éventuellement gagner, pour espérer créer l'impensable exploit. Ils peuvent désormais l'oublier, et se tourner quelque peu vers la paire Steve von Bergen-Sandro Lauper.

Cela faisait déjà quelques semaines que la défense de YB préoccupait. Elle avait résisté au match aller contre Valence (1-1) grâce à un bloc bas et renforcé. Mais ce mercredi, et c'est tout à l'honneur de Gerardo Seoane et ses hommes, l'équipe de la capitale a voulu en faire un peu plus dans le jeu, tout en étant très agressive sans ballon (trop, puisque Sanogo a été expulsé à la 77e).

Une association fraîche, mais...

Moins protégés, von Bergen et Lauper ont mis en évidence leurs carences, tant en termes de lecture du jeu que de vitesse. Car le Neuchâtelois, par exemple, s'est fait avoir sur les trois buts de Valence. Sur le premier, il s'est fait prendre par le rebond du ballon sur l'aile gauche. Cela s'est conclu devant le but de von Ballmoos, avec l'ouverture du score de Santi Mina (14e).

Sur le 2-1, à la 42e minute, c'est en se faisant avoir dans son dos par l'appel du même Mina que von Bergen s'est montré bien impuissant. Autant le manque de communication entre Lauper et lui que l'absence de prise d'information étaient alors criants. Et sur le 3-1? Von Bergen est encore pris dans son dos, Lauper couvre mal et Soler s'en va marquer (56e). Cette association en défense centrale est certes encore fraîche, mais elle a déjà trop souvent fait part de ses limites.

YB quasi condamné

Des défaillances difficiles à combler. Pourtant, malgré leur imprécision chronique dans les transmissions, les Bernois n'ont pas été ridicules. Roger Assalé a ainsi égalisé à 1-1 d'une superbe frappe croisée à la suite d'une bonne séquence (37e). Mais l'Ivoirien aurait dû en mettre un de plus, lorsque Kevin Mbabu l'a trouvé seul au second poteau. Dans une position similaire, Nicolas Moumi Ngamaleu ne s'est pas montré plus heureux juste avant la pause.

Si elle n'est pas encore prononcée, la peine de Young Boys semble ne plus faire de doutes désormais. Les Bernois seront condamnés à rester à la maison au printemps, à moins de deux résultats favorables contre Manchester United et la Juventus. Irréaliste, quand on sait que YB devra prendre les choses en main face à ces grands d'Europe, contre qui il a déjà encaissé deux fois trois buts. Et aujourd'hui, les imperfections défensives de von Bergen&co sont connues de toute l'Europe.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.