Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Chelsea s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, en battant Benfica Lisbonne 2-1 à Stamford Bridge après s'être déjà imposé 1-0 à l'aller. Meireles (92e) a libéré les Blues.
Dominés dans le jeu alors qu'ils ont joué pendant plus d'une mi-temps en supériorité numérique, les hommes de Roberto di Matteo n'ont pas été malheureux. Car il faut bien avouer que les Portugais auraient pu, voire dû, passer l'épaule. Mais leur fébrilité au moment de conclure leurs actions leur a coûté très cher.
Benfica, handicapé par plusieurs absences en défense, a crânement joué sa chance en se ruant à l'attaque dès le coup d'envoi. Acculés, les Anglais ont passé quelques minutes difficiles mais ont tenu le choc. Car les Portugais, s'ils ont démontré de très belles dispositions pour faire le jeu, n'ont par contre pas su conclure leurs actions.
La partie basculait du côté londonien à la 20e, quand l'arbitre accordait un penalty généreux pour un contact entre Javi Garcia et Ashley Cole: Lampard, comme à son habitude, transformait. Les visiteurs avaient alors le tort de s'énerver, et récoltaient plusieurs cartons. A la demi-heure, Benfica frôlait l'égalisation sur une frappe de Cardozo sauvée sur sa ligne par John Terry.
De difficile, la tâche du Benfica devenait quasi impossible à la 40e, quand Maxi Pereira recevait un second carton jaune synonyme d'expulsion. Malgré tout, les Lisboètes ne cédaient rien, et se créaient encore quelques occasions. Le suspense redevenait soudainement total à la 85e, quand Javi Garcia égalisait de la tête sur un corner. Benfica sentait l'exploit possible, mais c'est Chelsea qui réalisait le k.-o. dans les arrêts de jeu par Meireles, un ancien de Porto...
Les Blues se retrouvent ainsi en demi-finales pour la sixième fois depuis 2004. Mais ils n'ont disputé, et perdu, qu'une seule finale (en 2008). Au prochain tour, ils affronteront Barcelone, tenant du trophée, avec une forte volonté de revanche. Les Londoniens n'ont en effet pas oublié leur élimination contre les Catalans le 6 mai 2009 sur un but d'Iniesta dans les arrêts de jeu. Chelsea s'était senti floué par l'arbitrage ce soir-là.
Le Real Madrid a aussi rejoint le dernier carré, en dominant APOEL Nicosie 5-2 grâce à des buts de Ronaldo (26e/75e), Kaka (37e), Callejon (80e) et Di Maria (84e). La tâche des Madrilènes sera sans aucun doute plus difficile en demi-finales contre le Bayern Munich.
Jose Mourinho a pu ménager quelques joueurs (Benzema, Özil, Alonso). Cela n'a pas empêché son équipe de monopoliser le ballon comme la semaine dernière. Ni de s'imposer sans connaître le moindre problème, malgré les buts de l'honneur signés Manduca (67e) et Solari (82e, penalty).

ATS