Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le football procure bien des émotions, et ce n'est pas Heiko Vogel qui s'en plaint. Mais l'entraîneur du FC Bâle sait qu'une mise au point est nécessaire.
"Je suis très heureux que nous ayons pu remporter un tel match, a soupiré l'Allemand. Une partie comme celle-ci démontre que le football est un spectacle et que tout peut arriver, même à 3-0. Ce magnifique stade, où les équipes ont livré un grand show, aurait mérité plus de spectateurs (ndlr: 5787)."
L'entraîneur du FC Bâle espère toutefois que pareille mésaventure - à savoir mener de trois longueurs avant de se faire remonter à 3-2 - ne se reproduira pas. "Je dois encore apprendre à mon équipe qu'un 3-0 ne suffit pas en Ligue des champions. Ici, il n'est pas permis de se relâcher !"
Pour obtenir ce succès, les Bâlois "ont dû beaucoup se battre", pour la plus grande satisfaction de leur entraîneur. Lequel a tenu à relever que, dans la partie, "nous étions plus proches du 4-0 que du 3-1", comme pour atténuer quelque peu la critique à l'encontre de ses protégés.
Heiko Vogel ne semble toutefois pas avoir plus que cela envie de, déjà, parler de la "finale" contre Manchester United le 7 décembre à Bâle. "Le fait d'être obligés de gagner contre ManU ne change rien pour nous. Pour l'instant, seul prédomine le plaisir de cette victoire ici en Roumanie, qui nous offre la possibilité de nous qualifier chez nous contre Manchester."

ATS