Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - L'AC Milan a pris une belle option pour une place en quarts de finale de la Ligue des champions. Les rossoneri ont laminé Arsenal 4-0. Boateng, Robinho (2) et Ibrahimovic ont inscrit les buts.
Impuissants offensivement, fragiles défensivement, bref peu inspirés, les Gunners ont été dominés dans tous les compartiments du jeu par un Milan séduisant et efficace. Le trident d'attaque composé de Boateng, Ibrahimovic et Robinho a fait très mal aux Anglais, à qui il faudrait un miracle au retour pour continuer leur parcours. Ce n'est donc pas encore cette année qu'Arsène Wenger gagnera un trophée européen.
Au quart d'heure, l'AC Milan ouvrait le score sur un but somptueux de Boateng, auteur d'un extraordinaire enchaînement contrôle-volée. Le Ghanéen n'en est pas à son coup d'essai en matière de réussites spectaculaires. Il s'était déjà illustré lors de la phase de poules notamment contre Barcelone et BATE Borisov. Nocerino, d'un tir tendu, ne passait pas loin de doubler la mise (21e).
Arsenal ne produisait rien de reluisant sur le plan offensif. Les Gunners, curieusement passifs, n'arrivaient pas à trouver leur arme fatale, Robin van Persie. Les Milanais se montraient plus tranchants dans leurs actions.
C'est donc logiquement qu'ils inscrivaient le numéro deux à la 38e, sur une tête de Robinho consécutive à un centre d'Ibrahimovic. Sur ce but, les approximations défensives de Sagna et Koscielny coûtaient très cher aux Anglais. Juste avant le repos, Johan Djourou effectuait son come-back: le Genevois remplaçait Koscielny, touché.
Au retour des vestiaires, Thierry Henry entrait à la place du fantôme de Walcott. Le Français disputait ses 45 dernières minutes avec Arsenal avant de rentrer dès jeudi à New York. Pourtant, dès la 49e, Robinho alourdissait la note d'une frappe sèche, rendant la tâche des Londoniens quasi impossible. Il fallait attendre la 66e pour voir Abbiati à l'oeuvre: le gardien milanais sauvait sur une volée de van Persie, bien servi par Henry.
Milan ajoutait un quatrième but sur un penalty obtenu et transformé par Ibrahimovic (79e), qui avait été retenu par Djourou. Le Suisse a même été averti sur cette action.

ATS