Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'affaire ressemble de plus en plus à une cause perdue.

Mönchengladbach, dernier de Bundesliga avec aucun point récolté en quatre journées, a également perdu le premier match de Ligue des champions de son histoire, 3-0 chez le FC Séville. Lucien Favre vit des heures bien sombres à la tête d'un Borussia qu'il a conduit vers les sommets.

Pourtant, à Sanchez Pizjuan, Gladbach (privé du suspendu Granit Xhaka tandis que Josip Drmic est entré à la 84e) a peut-être livré sa moins mauvaise mi-temps (la première) de la saison. Mais sa défaite correspond totalement à la physionomie d'une partie dominée par des Andalous supérieurs.

Yann Sommer a plié à la 47e devant l'ancien attaquant du PSG Kevin Gameiro, sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué par une faute sur Vitolo. Trois minutes plus tard, le portier de l'équipe de Suisse a de nouveau fait face au Français après une faute de Brouwers toujours sur Vitolo. Cette fois-ci, le penalty de Gameiro a terminé sa course sur la transversale.

Alors Gameiro a changé de rôle et a pris celui de la victime sur une intervention de Jantschke qui a offert à Banega le penalty du 2-0 à la 65e. Pour couronner le tout, Sommer, le seul Fohlen à surnager cette saison, s'est raté sur le 3-0 à la 84e, en négociant très mal un centre au premier poteau de Konoplyanka...

Manchester City, bien qu'il survole la Premier League depuis la reprise, a lui aussi des soucis. Etrangement hors sujet ces dernières années en Ligue des champions (8e de finale pour meilleur résultat), les Citizens se sont inclinés 2-1 chez eux contre la Juventus.

Les Anglais avaient pourtant ouvert le score à la 57e par... Giorgio Chiellini, victime d'une faute non sanctionnée de Vincent Kompany. La justice a fait son oeuvre puisque la Vieille Dame de Stephan Lichtsteiner a tout d'abord égalisé grâce à Mario Mandzukic servi par Paul Pogba (70e), puis a pris l'avantage d'un superbe et opportuniste tir du pied gauche d'Alvaro Morata (81e).

ATS