Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Barcelone est revenu de loin pour battre Leverkusen 2-1 lors de la 2e journée de Ligue des champions (groupe E). Menés depuis la 22e, les Catalans ont réagi par Sergi Roberto (80e) et Suarez (82e).

Malgré son issue, ce match a confirmé la tendance des dernières semaines: le Barça n'évolue actuellement pas à son meilleur niveau. Il en est même assez loin. De plus, l'absence de Lionel Messi le prive de son meilleur élément, capable d'un éclair décisif en toutes circonstances. Le Bayer, sans Mehmedi remplaçant, a eu le mérite de ne pas se cantonner en défense, et d'aller porter le danger dans le camp catalan à la moindre opportunité. Les visiteurs ont ouvert le score de manière méritée sur une tête de Papadopoulos après un corner (22e).

Barcelone a bien touché un poteau par Neymar (39e), mais les Allemands sont restés dangereux. Hernandez aurait dû inscrire le numéro deux peu après la reprise, mais il manquait son affaire. Sergi Roberto a fini par arracher l'égalisation, alors que les jambes des joueurs du Bayer devenaient lourdes. Et Suarez récidivait après, de très belle manière.

L'autre match du groupe a donné lieu à une grosse surprise. BATE Borisov a en effet battu l'AS Rome 3-2. Les Biélorusses ont fait la décision en début de rencontre, par Stasevich (8e) puis par le latéral gauche Mladenovic, auteur d'un improbable doublé (12e/30e). Gervinho (66e) et Torosidis (82e) ont réduit l'écart en vain.

Groupe F

Le Bayern Munich a empoché une deuxième victoire très facile sur sa pelouse face au Dinamo Zagreb (5-0). Les Bavarois ont marqué quatre fois en moins d'une demi-heure, par Douglas Costa (13e), Lewandowski (22e/28e) et Götze (25e)! Les Croates, qui avaient pourtant battu Arsenal il y a deux semaines, ont été totalement dépassés, à l'image de leur gardien Eduardo, coupable sur deux buts. Auteur du cinquième but à la 55e, Lewandowsi a fêté sa dixième réussite d'une semaine de folie.

Arsenal se retrouve en grosse difficulté. Les Gunners ont été battus 2-3 devant leur public contre Olympiakos (avec Kasami) et n'ont pas encore le moindre point, ce qui est inquiétant avant leur double confrontation contre le Bayern. Les Grecs ont marqué par Pardo (33e), Ospina (40e, incroyable autogoal) et Finnbogason (66e), alors que Walcott (35e) et Sanchez (65e) l'ont fait pour des Londoniens bien décevants et sortis sous les sifflets.

Groupe G

Face à Porto, l'un de ses anciens clubs, Jose Mourinho a quitté la pelouse le regard noir. Chelsea s'est en effet incliné 2-1 contre les Portugais, qui ont marqué par André (39e) et Maicon (52e). Les Blues avaient égalisé sur un coup franc de Willian (45e). Pour son 152e match de Ligue des champions (nouveau record), Iker Casillas, auteur de plusieurs beaux arrêts, a donc eu la satisfaction de jouer un mauvais tour à l'entraîneur qui a précipité sa chute au Real Madrid...

Tombeur du FC Bâle en barrage, Maccabi Tel Aviv éprouve de la peine: les Israéliens ont perdu chez eux contre Dynamo Kiev (0-2). Le Paraguayen Derlis Gonzalez, ancien Bâlois, a donné les deux passes décisives pour Yarmolenko et Morais.

Groupe H

Le Zenit Saint-Pétersbourg compte le maximum de six points après son succès à domicile (2-1) contre La Gantoise (avec Danijel Milicevic jusqu'à la 80e). Valence s'est pour sa part imposé 1-0 à Lyon grâce à une frappe de l'Algérien Feghouli.

ATS